SPECTACLE – Fushigi : improvisation, mouvement et Miyazaki


Uncategorized / mardi, octobre 22nd, 2019

Aujourd’hui je vous propose un compte rendu de spectacle comme j’ai pu le faire pour Mes Mots Rient, avec cette-fois ci un spectacle inspiré de Miyazaki. Par Again! Productions, vue le 17 octobre à l’Improvidence Bordeaux.

Le concept : Miyazaki au cœur

Créé à l’instigation de Ian Parizot, passionné de Miyazaki et d’improvisation, Fushigi (qui signifie “merveilleux, miraculeux, mystérieux”) se lance le défi de recréer l’univers du maître de l’animation japonaise sur scène, en totale impro, forcément. Le tout durant environ 1h.

Le défi est de taille, car ce qui frappe en premier quand on découvre Miyazaki, c’est quand même l’aspect visuel, le “chara design” et la poésie des décors.

Sauf que… Sauf que Miyazaki c’est bien plus qu’un style visuel. Ce sont des thèmes, des personnages, une vision du monde, etc. Pour en savoir plus, voir cette émission qui parle (un peu) de ça :

Pour en savoir plus …

Me voilà donc au théâtre, au premier rang, en bon élève, c’est parti !

Le spectacle : Mouvement et émotions

Je ne vais pas spécialement m’appesantir sur l’histoire, parce que ça n’aurait pas de sens – chaque représentation étant unique et très différente à chaque fois. Cela démarre simplement avec le public qui choisit une couleur qui donnera un point de départ à l’improvisation.

Par contre, ce qui frappe très rapidement c’est le mouvement permanent, souple et fluide que produisent les comédiens. Un peu comme regarder une vidéo en 60fps, c’est très satisfaisant.

Les comédien-nes permettent, par leur chorégraphie et leurs déplacements, de recréer le fourmillement de détails et l’impression de vie organique que dégage l’animation des studios Ghibli. Par des idées de mise en scène simples mais puissantes, on ressent la vie de la scène.

Peut être est-ce aidé par les costumes des comédiens, qui semblent être inspirés des kimonos et vêtements du théâtre No. Ils subliment les voltes et les pas des comédiens, qui parfois sont à la limite de la danse.

Par dessus cela, une vraie couche d’émotion vient sublimer le tout, par des relations profondes mais claires entre les personnages, des réactions fortes et une écriture épurée. Rien n’est superflu, tout est important. C’est grâce à cela que l’on s’implique et s’identifie aux personnages et vivons leur histoire onirique avec eux.

L’impro : une technique irréprochable

J’aurai eu envie de relever les erreurs (prénoms qui changent), décrochages (comédiens qui sortent de leur rôle) ou les petites faiblesses d’écriture.

Mais ça serait chercher à nier mon plaisir. Parce que tout marche, simplement et efficacement. Grâce à leur complicité, les comédiens assument et font en sorte que tout marche, avec une efficacité à toute épreuve.

Public impro miyazaki
Tout le public pendant le spectacle

Parce que oui, quand on vient voir de l’impro, on veut voir des comédiens se mettre en difficulté, galérer et se planter. On veut juste que les comédiens subliment leurs erreurs, et c’est ici fait avec brio.

Donc un néophyte en improvisation sera ravi d’un spectacle poétique, onirique, drôle et touchant. Un initié se délectera en plus de la technique des comédiens.

Au final :

Clairement, je recommande ce spectacle, rafraîchissant, poétique, une belle invitation au voyage et à l’imagination. J’ai rarement été aussi enchanté par un spectacle d’impro. Si Fushigi passe près de chez vous, foncez !

Si cet article vous a plu, partagez le pour faire connaître ce super spectacle, Si vous l’avez vu ou comptez le voir et que vous avez des questions, mettez le en commentaire !

Enfin si vous voulez juste papoter, CONTACTEZ MOI !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *