5 trucs pour être un meilleur improvisateur !


L'improvisateur / mercredi, novembre 22nd, 2017

Être un bon improvisateur passe par bien plus d’étapes que simplement quelques « tips » doctement lus sur le net. Cependant parfois, avoir sous le coude quelques astuces, peut permettre de progresser ! Voici donc les astuces qui m’ont fait progresser !

Être à l’écoute :

Base parmi les bases, mais comme on dit « Ce qui va sans dire, va mieux en le disant ». L’écoute de ce qui se joue autour de vous est l’élément capital pour rester pertinent et efficace dans votre jeu. Vous serez plus à l’aise en comprenant bien et saisissant tout ce qui se dit autour de vous. Je dirai même plus, ne vous focalisez pas, mieux vaut savoir un peu sur tout que d’être trop centré sur une intrigue.

Etre a l'écoute en impro, un défi !

J’élargirais même le concept d’écoute à votre vie en dehors de l’impro. Maintenant que vous êtes improvisateur, vous DEVEZ rester à l’écoute de votre environnement. Vous y trouverez un puits sans fin d’inspirations, de personnages, de situation improbables et passionnantes. Ces choses là doivent vous nourrir pour devenir un joueur toujours plus innovant !

S’amuser :

*s’éclaircit la voix* ARRÊTEZ DE RÉFLÉCHIR ! C’est quand même la base qu’on oublie assez rapidement 😉 Replongez vous dans vos souvenirs du début de l’impro, de vos premiers contacts avec les improvisateurs. Ce qui frappe souvent, c’est le côté « fun », les improvisateurs s’amusent. Ou plutôt : on retient ceux qui s’amusent le plus, les autres, on a tendance à ne pas les remarquer.

Smiling King Frog
Comme le Roi Grenouille, soyez un improvisateur avec le sourire !

(Re)trouver ce plaisir simple de s’amuser est primordial, et, regardez les enfants autour de vous, en gros avant 10 ans, vous verrez : ils ne réfléchissent pas avant d’agir. Ils font ce qu’ils ont envie de faire, car la société dans laquelle nous évoluons n’a pas encore eu le temps de les mettre dans des carcans d’overthinking. Mon conseil est donc de tendre vers cette simplicité, allez vers votre première intention, ne tergiversez pas, foncez. Et vous verrez, rapidement, vos caucus vont réduire comme peau de chagrin 😉

Être bienveillant :

C’est surtout vrai quand vous êtes face à des débutants ou que vous êtes débutant vous même. Cela concerne principalement les cas de formats compétitifs type « match », « catch » ou autre. Rappelez vous que vous n’êtes la que pour JOUER A UNE COMPÉTITION, non pas jouer LA compétition. L’important pour vous et pour le public est de vivre un beau moment de spectacle.

Groupe de comédiens
N’oubliez pas, vous êtes un groupe d’improvisation !

Rappelez vous donc que vous et les autres joueurs êtes là pour passer un bon moment et jouer ensemble. Détendez vous donc et amusez vous ! Prenez le pli à chaque impro, chaque rencontre de prendre ce que vous propose l’autre et de vous en amuser au mieux !

S’investir :

Le public est intelligent, il voit si vous n’êtes pas un personnage mais bien vous même. Cela a pour effet immédiat de le sortir de l’histoire que vous racontez. Vous même allez être en dehors de votre histoire et si vous n’y croyez pas, vous passerez un mauvais moment.

Believe in yourself
Si vous y croyez, tout le monde y croira !

Du coup il est capital que chaque fois que vous montez sur scène vous soyez immédiatement dans votre personnage, dans l’instant et dans la disponibilité. Si vous êtes suffisamment dans votre personnage vous n’aurez même plus à vous poser la question de la réaction à avoir et même si vous êtes complètement dedans, lorsque vous reviendrez sur le banc, vous ne saurez même plus vraiment ce qui s’est passé tellement vous serez investi.

En étant à ce point à fond, le public le verra, le sentira et vous suivra dans vos histoires si rocambolesques et fantasques soit-elles.

Percuter :

Principalement quand vous faites des formats très punchy, type catch ou impro courtes. Mais c’est aussi le cas dans les autres formats. Lorsque vous entrez en jeu, vous devez avoir une proposition FORTE ET CLAIRE. Aucune ambiguïté et quelque chose à apporter sont les clés d’une belle entrée et permettent de faire progresser l’histoire. Sans oublier d’écouter clairement ce qui se dit sur scène pour inscrire son entrée percutante dans l’histoire qui se joue.

Power Improvisateur
Soyez fort et clairs !

Clairement, mieux vaut ne pas entrer sans une idée claire que de rentrer et de n’être ni clair ni sûr. C’est pour éviter cela qu’il faut se mettre en situation d’écoute et de disponibilité maximale pour pouvoir saisir la première intention qui vient pour être le plus efficace possible.

Ainsi vous serez toujours en mesure de surprendre le public et de vous renouveler. Imaginez le plaisir d’être vous même surpris par le terrain sur lequel vous allez !

Pour explorer ces astuces au mieux et les mettre en pratique, n’hésitez pas à ME CONTACTER !

Une réponse à « 5 trucs pour être un meilleur improvisateur ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.